Tuesday, December 20, 2005

Blog Appétit #6 - Sauté de dinde et champignons sauce au vinaigre de Chinkiang

.


Pour ceux qui lisent l'anglais, voici un autre épisode de l'épopée de la dinde à rabais. Vous trouverez les premiers épisodes ici, ici, ici et ici. Pour ceux qui ne lisent pas l'anglais voici l'histoire en bref: j’ai acheté une dinde très bon marché récemment et j’ai entrepris de la transformer en une série de petits repas tous différents les uns des autres. Il faut bien trouver une façon d’économiser un peu si l’on veut, par exemple, contribuer à la campagne Menu for Hope organisée par Pim et dont une des pages les plus importante a été traduite en Français par Pascale sur son site 'C'est moi qui l'ai fait'. (allez faire un tour, il y a plusieurs cadeaux à gagner y compris des repas dans des restos à Paris et ailleurs dans le monde).

Revenons à ma dinde. Dans cet épisode ci, j'ai décris la découpe de la dinde en plusieurs morceaux mais ce que j'ai omis de vous raconter c'est qu'avant de transformer la carcasse en un délicieux bouillon, j'ai pu sauver suffisamment de beaux morceaux de chair pour préparer un petit plat tout simple: au sauté asiatique.



J'ai d'abord fait mariner les morceaux de dindes pendant 10 heures dans un peu de jus de gingembre, de l'ail et de la sauce soya (parce qu'il faut bien l'admettre, la dinde, et surtout la dinde congelée à rabais, ce n'est pas toujours très goûteux). J'ai ensuite fait sauter mes champignons (une bonne quantité de champignons de couche et de shiitakes) dans un peu d'huile. Puis j'ai fait de même avec la dinde après l'avoir bien égouttée. Ensuite, j'ai recombiné le tout – champignons, viande et marinade – dans le wok et ai fait réduire légèrement la sauce avant d'ajouter un peu de vinaigre de Chinkiang. Il s'agit probablement du meilleur vinaigre chinois, il est très corsé, a une belle couleur noire et puisqu'il a été âgé pendant un certain temps, il a un petit côté sirupeux qui ne va pas sans rappeler le vinaigre balsamique. À cela j'ai ajouté un peu de fécule de maïs mélangée avec un peu d'eau pour épaissir la sauce. Le tout est garni de feuille de coriandre fraichement hachée.


Émotions

D'abord l'Amour. On ne peut pas passer à côté de ça quand on parle d'émotion. Comme certains d'entre vous le savent déjà, ma conjointe est d'origine chinoise d'où ce plat d'abord prévue pour lui faire plaisir (on ne cuisine avec amour pour soi même que très rarement).

Ensuite déception. J'ai mis trop de fécule de maïs dans mon plat et la sauce était beaucoup trop épaisse à mon goût. J'essayerai d'être plus délicat la prochaine fois.

2 comments:

fleur de sel said...

Oui, mais de quel sorte d'amour s'agit-il. Te diriges-tu vers le tantrisme culinaire ou vers quelque sorte d'abnégation-compréhension mystique conduisant à l'ascétisme?

Je plaisante, bien entendu, sauf en ce qui concerne la qualité de la dinde. Là-dessus il ne faut pas transiger. Ou alors, s'en passer complètement. Des champignons bien préparés, c'est aussi bon qu'une dinde de la meilleure qualité.

MagicTofu said...

J'aimerais bien avoir les moyens de toujours pouvoir me passer des ingrédients provenant de l'agriculture industrielle, surtout en ce qui concerne la viande, mais étant toujours sans emplois, ce n'est pas encore le cas. Nous sommes tout de même des millions, voire des milliards à manger fréquement ce genre d'aliments. Et même si je cueille mes propres champignons, la dinde, lorsqu'achetée au moment propice, coûte bien moin cher (car il faut pouvoir se rendre en forêt) et a une valeur nutritionelle plus élevée.

Contrairement à toi, j'aime bien la dinde du moment qu'elle soit bien apprêtée bien sûr. Si je ne me trompe pas, Brillat-Savarin lui même était grand amateur de dinde et aurait dit que la dinde était "le plus beau cadeau que le Nouveau Monde ait fait à l’Ancien". Enfin, tout ça pour dire que tous les goûts sont dans la nature.

Et côté amour, je sais que ça a son petit côté ringard d'en parler comme ça mais je n'y peux rien. Mais pour commencer à répondre à ta question je dirais que l'on est toujours bien loin de l'ascétisme... surtout dans mon cas!